[Vidéo] Crise économique, chômage, inflation, gouvernement… Karl Ghazi décrypte la situation

⭕️ Avons-nous à craindre une explosion du chômage dans l’Hexagone ? Que révèle le scandale des masques du gouvernement français ? Comment transformer la prise de conscience de classe en force ?

🔥 Karl Ghazi, porte-parole de la CGT Commerce et Services de Paris et intervenant dans notre documentaire, répond à nos questions sur la situation actuelle, ses aspects néfastes et les potentiels de progrès.

➡️ Abonnez-vous à notre chaîne pour ne pas passer à côté de nos prochaines vidéos !

🎬 Participez à la production de notre long-métrage documentaire grâce à notre cagnotte sur https://www.helloasso.com/association…

[Vidéo] Macron, le Président des Riches ? 2ème bande-annonce du film Un Pognon de Dingue

🔴 Macron, le Président des Riches ? 🔴

🔥 Nos intervenants répondent à la phrase du chef de l’Etat pour qui “les riches n’ont pas besoin de Président”, dans la deuxième bande-annonce de notre long-métrage documentaire Un Pognon de Dingue.

➡️ Soutenez-nous, abonnez-vous à notre chaîne et ne passez pas à côté de nos prochaines vidéos !

🎥 Participez à la production de notre film grâce à notre cagnotte : https://www.helloasso.com/association…

Mars 2120 : des archéosociologues enquêtent sur la Grande Catastrophe…

🔴 Karl Ghazi, intervenant dans notre documentaire, nous livre ce message teinté d’humour noir. 🔴

⬇️ ⬇️ ⬇️

Mars 2120 : des archéosociologues enquêtent sur la Grande Catastrophe et fouillent les vestiges d’un immeuble abandonné, en banlieue parisienne. Ils réussissent à redémarrer un vieux PC dans lequel ils découvrent, sur le bureau, un fichier texte du XXIe siècle intitulé « Journal de confinement ». La page du 20 mars 2022 retient particulièrement leur attention :

« Confinement J+732

Dès neuf heures, ce matin, France Info l’a annoncé : Sibeth Ndiaye a réussi à mettre son masque FFP2. La nouvelle achève de me réveiller.

J’ai pris du poids, beaucoup de poids. Je me meus péniblement, faisant mugir le parquet sous mes pas.

Pendant que j’avale mon café, Emmanuel Macron fait un discours à la Nation depuis la tourelle d’un char Leclerc. « Nous écraserons le virus de nos chenilles » a-t-il déclaré, avant de remercier le personnel médical survivant pour son dévouement et de promettre de meilleurs plans de carrières et plus de moyens.

Les chaînes logistiques se sont totalement effondrées depuis qu’Amazon s’est tiré une flèche dans le sein en bravant le confinement : le dernier livreur est décédé le mois dernier en criant « Alexa ».

École à la maison. Le petit dernier qui aurait dû entrer en CE1 a fini de lire les Frères Karamazov. Il trouve ça moins bien que Harry Potter. La maîtresse nous a envoyé le programme de Terminale en nous demandant d’insister sur les nombres complexes, ce « qui lui permettra de se concentrer sur l’orthographe, à la reprise des cours ».

Ce midi, nous avons fini de manger la dernière voisine. Selon les strictes consignes du gouvernement, nous avions commencé par les voisins les moins viables, ceux du rez-de-chaussée. Le bon côté, c’est qu’on a gardé la meilleure pour la fin. Si le confinement dure, nous allons devoir nous attaquer à l’immeuble en face.

Surtout, il va falloir songer à prendre un appartement plus grand. Le plan de travail de la cuisine est trop petit pour découper les carcasses.

J’ai dénoncé à la police mes voisins d’en face, des bobos-gauchos-écolos qui n’arrêtaient pas de dénigrer le Président, en beuglant des chansons subversives dans un mégaphone tous les soirs à vingt heures.

Ma femme me l’a reproché. Maintenant qu’ils ont été embarqués, on ne pourra plus les manger, m’a-t-elle fait remarquer. Elle se damnerait pour un magret de foie de voisin. Moi, j’ai des principes et je n’admets pas que l’on dénigre le chef de la Nation en Guerre.

BFM, invité Manuel Valls. « Je trouve que le kaki du Leclerc va très bien au teint d’Emmanuel Macron ».

Selon les dernières règles annoncées par le Premier ministre, j’ai accompli les trois tours de pâté de maisons réglementaires, en ne marchant ni trop vite, ni trop lentement.
J’ai croisé un individu qui s’est immédiatement déporté sur la chaussée pour s’y faire écraser par un transport de troupes lancé à toute allure.

J’en ai profité pour récupérer son chien : sait-on jamais !

Sur ma gauche, l’usine de reconditionnement de masques tourne à fond, dans une ambiance de carnaval. Les ouvriers turbinent nuit et jour depuis que, pour garantir leur confinement, la ministre du travail leur impose de travailler 24h sur 24, 7 jours sur 7. « Les impératifs de santé doivent primer le reste, a-t-elle déclaré après avoir annoncé le report de la semaine de congés annuels non rémunérés en 2026, « une mesure provisoire liée à l’état d’urgence sanitaire », a-t-elle précisé.

Tout se passe bien pour le moment, mais je suis un peu inquiet quand-même. Le gouvernement a décidé de libérer des centaines d’immigrés des centres de rétention pour les assigner aux tâches dangereuses pour la santé publique. Mais, qui nous dit que l’armée, tout occupée à combattre le Virus, aura le temps de surveiller tous ces gens ?

Bizarrement, on ne trouve plus de boîtes de conserve avec des anneaux en métal pour les ouvrir facilement. Je me suis grièvement blessé à la main droite et à la hanche en tentant d’ouvrir une boîte de tomates pelées à l’ouvre-boîte.

Attirés par l’odeur du sang, ma femme et mes enfants ont fait irruption dans la cuisine. Heureusement, je m’étais relevé et je me suis défendu en brandissant un tract de l’URIF CGT.

Journal de 20h : invitée Roselyne Bachelot, venue présenter son livre « Je vous l’avais bien dit ! ».

Xavier Bertrand réagit sur twitter : « pourvu qu’elle n’entonne pas un air d’opéra ».

Mes groupes Whatsapp crépitent : par lequel commencer ? VoisinsMalins ? CE1Performance ? GrandeSectionPrépa ? Jarretelecannibalisme ? Amateursdechars ? Jai20Qlecorona ?

En fait, je vais me faire une petite bière.

Et hop, un petit rototo et au lit. Je ferme la porte de ma chambre à double tour. Sait-on jamais ! »

Coronavirus : le Medef contre-attaque

🔴 Karl Ghazi, intervenant dans notre documentaire, révèle que même dans la crise que nous traversons, l’intérêt capitaliste s’oppose à l’intérêt général 🔴

⬇️ ⬇️ ⬇️

“Coronavirus : le Medef contre-attaque

Emmanuel Macron et tous les libéraux qui l’entourent chantent, depuis quelques jours, les louanges du service public de la santé, ce service public qu’ils n’ont eu de cesse de détruire depuis 30 ans.

Cette unanimité touchante et marquée du zèle du converti est accompagnée d’autres déclarations pour le moins inattendues : report d’une partie de la réforme de l’assurance chômage, de la réforme des retraites et, l’annonce hardie de la décision d’interdire les licenciements pendant la durée de l’épidémie, telle que rapportée par « Les Echos ».

« Le chef du gouvernement reçoit ce mercredi à 18 heures les partenaires sociaux sur « les réponses économiques et sociales » à la crise du coronavirus. Lundi, lors d’une conférence téléphonique avec les organisations patronales et syndicales, la ministre du Travail a demandé qu’on l’alerte si une entreprise engage des licenciements. « Pendant la période actuelle, c’est zéro licenciement », a-t-elle affirmé.

« La ministre a été extrêmement ferme », rapporte ce participant à la réunion téléphonique à laquelle le Medef n’aurait pu participer faute d’avoir réussi à se connecter. Muriel Pénicaud serait allée « très loin », ajoute-t-il. « Elle nous a sollicités pour faire remonter les informations localement aux Direccte [services extérieurs de l’Etat qui gèrent les plans sociaux] et, pour les plus grandes entreprises, directement à son cabinet » en cas de projet de licenciement. Cette interdiction de fait démarre au jour où a été décidée la fermeture des commerces , soit dimanche, selon la même source qui précise qu’« aucun plan de licenciement ne sera accepté dans la période ».

Le Medef n’a pas pu se connecter à la réunion, mais il s’est rattrapé depuis et son lobbying a payé :

«Interdire de licencier, je ne crois pas que nous en arrivions là». Le premier ministre Edouard Philippe a mis fin aux rumeurs ce mardi, sur France 2. «L’interdiction administrative des licenciements, comme elle a pu exister, elle n’est jamais, je crois, une solution totalement satisfaisante», a-t-il déclaré.

De son côté, Bruno Le Maire a beaucoup étonné en invitant les salariés de certaines entreprises encore ouvertes à… se rendre sur leur lieu de travail.

Ne cherchez pas la cohérence avec le discours martial d’Emmanuel Macron, avec la nécessité de confinement, avec les leçons de morale faites aux français : il n’y en a pas.

Plus inaperçu, l’arrêté du 15 mars signé du ministre de la santé (!) modifiant celui du… 14 mars. Le premier limitait strictement la liste des magasins ayant le droit d’ouvrir à ceux qui vendent des denrées alimentaires, ce qui semblait logique et cohérent.

Le second établit la liste des magasins… autorisés à ouvrir. La voici, jugez-en par vous-mêmes :

II. – Les établissements relevant de la catégorie M peuvent toutefois continuer à recevoir du public pour les activités figurant en annexe du présent arrêté.

Entretien et réparation de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles
Commerce d’équipements automobiles
Commerce et réparation de motocycles et cycles
Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles
Commerce de détail de produits surgelés
Commerce d’alimentation générale
Supérettes
Supermarchés
Magasins multi-commerces
Hypermarchés
Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé
Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé
Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé
Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé
Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé
Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé
Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives
Commerce de détail de carburants en magasin spécialisé
Commerce de détail d’équipements de l’information et de la communication en magasin spécialisé
Commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé
Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé
Commerce de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé
Commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé
Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé
Commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé
Commerce de détail d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie
Commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés
Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés n. c. a.
Hôtels et hébergement similaire
Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée lorsqu’il constitue pour les personnes qui y vivent un domicile régulier
Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs lorsqu’ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier
Location et location-bail d’autres machines, équipements et biens
Location et location-bail de machines et équipements agricoles
Location et location-bail de machines et équipements pour la construction
Activités des agences de placement de main-d’œuvre
Activités des agences de travail temporaire
Réparation d’ordinateurs et de biens personnels et domestiques
Réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication
Réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques
Réparation d’équipements de communication
Blanchisserie-teinturerie
Blanchisserie-teinturerie de gros
Blanchisserie-teinturerie de détail
Services funéraires
Activités financières et d’assurance

Ne cherchez pas la cohérence avec le discours martial d’Emmanuel Macron : il n’y en a pas.

La seule cohérence d’Emmanuel Macron, c’est que même en état de « guerre », le vrai général, ça reste quand même le Medef.”

– Karl Ghazi, 18 mars 2020

[Vidéo] Planète, Gilets Jaunes et Ultra-Riches

🔴 L’état catastrophique de la planète est-il davantage le fait du travailleur roulant en diesel ou de l’ultra-riche voyageant en yacht et en jet privé ? Karl Ghazi s’insurge des discours culpabilisateurs et établit les responsabilités réelles.

🔥 Karl Ghazi est porte-parole de la CGT Commerce et Services de Paris. Longtemps employé de la FNAC, il défend les travailleurs des magasins comme les consommateurs face aux offensives, destructrices de liens sociaux, conjointement menées par le patronat de la distribution et les gouvernements successifs.

📣 Un Pognon de Dingue est un film-documentaire sur les lourdes inégalités de patrimoines privés en France, pour mettre en lumière la nature réelle de notre société dans l’ombre de Macron.

➡️ Abonnez-vous à notre chaîne pour ne pas passer à côté de nos prochaines vidéos !

[Vidéo] “Pauvres” et “riches” : Karl Ghazi réagit aux propos de Macron

🔴 “Macron est très fort pour dire l’inverse de ce qu’il fait” : Karl Ghazi réagit aux fameux propos de Macron, révélant ses rapports radicalement différents à ses administrés selon leurs fortunes : “Un pognon de dingue” pour les pauvres, “les riches se débrouillent très bien” sans Président…

🔥 Karl Ghazi est porte-parole de la CGT Commerce et Services de Paris. Longtemps employé de la FNAC, il défend les travailleurs des magasins comme les consommateurs face aux offensives, destructrices de liens sociaux, conjointement menées par le patronat de la distribution et les gouvernements successifs.

📣 Un Pognon de Dingue est un film-documentaire sur les lourdes inégalités de patrimoines privés en France, pour mettre en lumière la nature réelle de notre société dans l’ombre de Macron.

➡️ Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne pas passer à côté de nos prochaines vidéos.